Keosamas

De Wiki Olydri
Aller à : navigation, rechercher

Les Keosamas sont les ancêtres des Olydriens et sont le premier peuple né de la cohabitation entre Lys et Ark'hen. Ils sont supposés avoir disparu à la fin du deuxième âge. Pourtant, ils sont encore une poignée à vivre dans la cité d'Aqualis. Comparé à un olydrien normal, un Keosama a un niveau d'environ 300.

Comme leur nom l'indique, ils sont apparus quelque part sur le continent de Keos. À l'époque, Olydri était très différent de ce qu'il est aujourd'hui. Il n'existait alors qu'un seul continent : Keos (mais ce Keos regroupait l'ensemble des six continents actuels).

Vers la moitié du premier âge, les Keosamas étaient devenus un peuple prospère et très puissant. Certains de leurs champions avaient appris à combiner à la fois la magie issue du flux de la vie et la magie issue du flux de la mort. Grâce à cela, ils étaient en mesure de rivaliser avec les Phénix et les Ombres. Ils maîtrisaient également le travail du chromium, dont ils connaissaient les propriétés et qu'ils savaient solidifier[1]. Ils connaissaient les propriétés radioactives de la rosaphir, et donc savaient faire usage de sa dangerosité pour protéger leur dernière cité, Aqualis[2], et le Memorium qui s'y trouve.

De nombreux Keosamas ont été corrompus en étudiant le flux du néant. Ils sont ainsi devenus des Sansâmes et ils combattirent leurs congénères au cours de la bataille de la Pierre des Âges, aux côtés de Dörtos.

Cette guerre ne fut pas fatale au peuple des Keosamas, mais elle marqua le début de leur déclin.

Au fil des années, ils perdirent de leur puissance et de leur savoir (Héritage magique, voir aussi sorts interdits).

À la fin du premier âge, ils n'étaient plus que l'ombre de la civilisation qu'ils furent à leur apogée, et ils disparurent presque complètement à la fin du deuxième âge.

Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'une centaine à vivre reclus et cachés dans la cité d'Aqualis, dont ils ne peuvent sortir : la cité se situe hors du temps, ce qui les empêche de vieillir. Mais le temps les rattraperait en cas de sortie, or ils sont tout de même âgés de quelques milliers d'années[3].

Keosamas connus

Références

  1. Contagion (roman Néogicia, livre 3), pages 157-158
  2. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 273
  3. La Pierre des âges (roman Noob, saison 1.5), pages 179 à 181 et 206 à 208