Keynn Lucans

De Wiki Olydri
Aller à : navigation, rechercher
Keynn Lucans
Image illustrative de l'article Keynn Lucans
Personnage non joueur
Ethnie : Keosien (Empire).
Lieu de vie : L’Œil de Centralis.
Classe : néogicien.
Grade (Empire) : N06.
Titre : Baron, Empereur et chef de l'Empire.

Keynn Lucans est l'actuel chef de l'Empire. Comme le montrent ses pupilles argentées, il s'agit d'un néogicien. En dépit de son apparence (il semble avoir une trentaine d'années), il est âgé de plus de 1 000 ans, âge atteint grâce à la génétique[1].

Il est le descendant de la prestigieuse famille Lucans, qui a découvert le secret de la technologie, le frère de Nox Lucans et le fils de Sirius Lucans, qui est à l'origine du projet Néogicia et a découvert la génétique ; il a également fondé l'académie Memoria, destinée à former les néogiciens. C'est un personnage très secret, qui rêve de voir la technologie surpasser la magie en devenant indépendante des Sourcesfondatrices.

Il a mis au point le système permettant à Centralis de repousser une attaque. Il parvint également à poser pied sur le continent de Syrial grâce à la technologie et fit construire la cité de Dunkil. Il a également reconstitué Tabris, un être créé grâce à la génétique qui fut vaincu par les Sources fondatrices d'Olydri.

Pendant la bataille de Centralis, il a tenté de s'enfuir pour rejoindre Dunkil mais les combattants de la Coalition ont réussi à abattre son glisseur. Les champions de la Coalition ont tenté de le capturer mais en ont été empêchés par les champions de l'Empire (selon Arthéon, il est de toute façon peu probable qu'ils aient pu réussir à le vaincre à eux quatre).

En tant que chef de l'Empire, il est sans aucun doute le PNJ le plus puissant de cette faction.

C'est un personnage assez secret et moralement assez ambigu : s'il désapprouve les méthodes qu'emploie parfois son frère Nox Lucans, il ne lui retire jamais entièrement les moyens d'agir avant que les choses ne tournent mal. Le fait qu'il ait reconstitué Tabris, que les effets des échecs des injections du sérum N 01 ne soient jamais révélés au public ou que les docteurs chargés des injections aient des quotas à remplir mais pas l'obligation d'avertir précisément les sujets futurs injectés des risques encourus (Albius Loy est une exception notoire) peuvent conduire à penser que pour son rêve de voir la technologie surpasser la magie, certains moyens douteux sont acceptables.

Arthéon considère qu'il a un ego surdimensionné[2].

Références

  1. Second éveil (roman Néogicia, livre 1), page 114.
  2. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), page 65 v2