Téléportation magique

De Wiki Olydri
Aller à : navigation, rechercher

Il existe plusieurs moyens de déplacements magiques. Dont :

  • ??? : sort de téléportation par le réseau des racines (Druide) utilisable uniquement sur le territoire de faction, peut téléporter plusieurs joueurs (instantané)[1].
  • ??? : sort de téléportation par la terre (Nécromancien), peut téléporter plusieurs joueurs : les morts sous terre prennent le nécromancien (ou un groupe) et le(s) déplacent sous terre. (Moyen de transport "peu agréable" à vivre)[2].
  • Téléportation[3] et Portail de téléportation[4]= L'invocateur peut créer un portail utilisable par lui-même ou par un groupe. (Il est possible que ce soit la même compétence décrite respectivement à la fin et au début du processus).
  • Via des portails de téléportations dispersés un peu partout en Olydri[5].
  • Il existe cinq arches situées au pied de la tour Galamadriabuyak, menant au pied des différentes tours d'Olydri[6]. On peut les utiliser dans les deux sens, même si on n'a pas à faire dans la tour Galamadriabuyak.

Il s'agit toutefois de formes de téléportations limitées dans l'espace. Les formes plus élaborées de téléportation magique, sur de très grandes distances, requièrent une énorme puissance magique et beaucoup de temps d'incantation ; elles sont donc l'apanage des utilisateurs de la magie les plus doués et expérimentés[7]. La téléportation magique d'un astre à l'autre nécessitait un parchemin faisant partie des sorts interdits[8].

On trouve de très nombreux vortex rendant possible la téléportation magique depuis Glacesang. La couleur (rouge, bleu, vert émeraude) du vortex semble dépendre du mana utilisé, qui dépendrait lui-même de la destination[9].

Il existe plusieurs téléporteurs magiques sur Syrial, dont un dans le palais royal de Galaé[10].


Les portails de téléportation :

« Au milieu de l'esplanade, deux statues de près de trois mètres de haut représentaient des keosamas en armure, les bras tendus l'un vers l'autre. Les deux soldats argentés escortant Arenk'thor allèrent se placer à la base de chacune des sculptures, et actionnèrent un mécanisme. Un bruit sourd vrombit, des éclairs bleus jaillirent des mains des statues et un vortex se forma au milieu de la vaste terrasse du palais d'Aqualis. [...] Les joueurs virent leur avatar se dématérialiser sous la forme d'un nuage de fines particules éparpillées dans un tunnel de lumière, avant de se reformer au beau milieu d'une clairière dans un tourbillon de magie qui se dissipa instantanément[11].  »

« Une poignée de minutes plus tard, ils sortirent de la forêt et débouchèrent sur une vaste plaine verdoyante parsemée de gros rochers blancs. A quelques mètres de là, ils aperçurent une esplanade en pierres au centre de laquelle flottait un grand vortex parcouru de nombreux flux magiques dorés. La porte d'énergie immatérielle tournait lentement sur elle-même en émettant un léger vrombissement. Un panneau de contrôle en marbre se trouvait juste à côté. En approchant, Omega Zell découvrit des inscriptions gravés et une sphère de cristal fichée dans le socle, émettant un léger hâle de lumière blanche.
- il faut régler la destination sur Centralis, indiqua la voix du chef de Guilde,
- Pas de problème, je m'en occupe, répondit l'assassin en touchant l'appareil avec sa main droite
L'engin s'activa en émettant un bip discret. La boule transparente s'illumina et la carte en relief du monde d'Olydri apparut. Le joueur fit pivoter la maquette virtuelle en glissant ses doigts sur le cristal, à l'image d'un écran tactile. Les destinations possibles, marquées par une pastille verte, défilèrent avant de se figer sur Centralis. Le joueur valida son choix en tapotant la sphère au niveau de la capitale de l'Empire. Le vortex changea instantanément de couleur. Il brillait désormais d'une intense lumière argentée.
- C'est bon, j'ai paramétré la bête, lança-t-il.
- Très bien. Empruntons le téléporteur (...), annonce Arthéon avant de bondir et de disparaître dans le maelström de flux magiques.
Sparadrap fit de même, talonné par Omega Zell. (...) L'invocatrice se dirigea vers la source de lumière en trottinant, fit un saut de cabri et le vortex la happa.
Il y eut un puissant flash, et les membres de la guilde Noob apparurent au milieu d'une vaste esplanade métallique teintée de blanc. Une trentaine de portails d'énergie pure aux multiples couleurs ronronnaient en pivotant lentement sur eux-mêmes sous un gigantesque dôme de verre. (...) La station des vortex de téléportation de la capitale était un lieu fréquenté
[12].  »

« Ils empruntèrent plusieurs longs couloirs, ouvrirent une demi-douzaine de portes, et arrivèrent dans une immense salle remplie de vortex assez semblables à celui que Sparadrap et ses compagnons avaient emprunté pour se rendre à Centralis, quelques heures plus tôt. Apparemment, il s'agissait d'une découverte très ancienne mise en place dès le deuxième âge, et peut-être même au premier ! L'élémentaliste marcha un moment au milieu des disques flottants composés de flux magiques (...), et s'arrêta en face de l'un d'eux. Il était teinté de vert et tournait lentement sur lui-même[13].  »

« Il est interdit de construire des vortex de téléportation dans des endroits dangereux, répondit Saryahblööd[14].  »

Voir aussi

Références

  1. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), pages 69.
  2. La Faction du Chaos (roman Noob, saison 4.5), page 275
  3. Tu veux entrer dans ma guilde (BD Noob, tome 1), page 29
  4. La Faction du Chaos (roman Noob, saison 4.5), page 179
  5. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), pages 39 à 41.
  6. Par-delà l'horizon (roman Noob, saison 5.5), page 53
  7. Héritage (roman Néogicia, livre 2), page 244
  8. Par-delà l'horizon (roman Noob, saison 5.5), page 40
  9. Héritage (roman Néogicia, livre 2), page 147, 161
  10. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), page 180.
  11. La Pierre des âges (roman Noob, saison 1.5), pages 211 à 213.
  12. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), pages 39 à 41.
  13. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), pages 192 et 193.
  14. Le Continent sans retour (roman Noob, saison 2.5), page 193.