Tabris

De Wiki Olydri
Aller à : navigation, rechercher
Tabris
Image illustrative de l'article Tabris
Personnage non joueur
Ethnie : corps d'Olydrien puis d'Astrasien (World Boss).


Tabris est un des personnages les plus puissants et les plus dangereux présents sur Olydri.

Visuel de Tabris pour la BD Néogicia

LE PREMIER TABRIS

Tabris est une arme vivante créée par Sirius Lucans, au milieu du deuxième âge. Elle est composée des cellules des Sources de la Vie, de la Mort et du Néant, des quatre Ombres et des quatre Phénix, implanté dans le corps d'un olydrien génétiquement modifié, donc avec une base astrasienne[1]. Sirius Lucans a alors lâché cette arme contre les armées de la Coalition qui attaquait Centralis[2]. « Tabris s’est déchaîné, et a ôté la vie de plusieurs milliers de soldats. Le massacre fut tel, que les Sources de la vie et de la mort ont été obligées d’intervenir en personne, chose qui a toujours été extrêmement rare ! L’aberration génétique a été maîtrisée et endormie pour l’éternité. ».

Mais Sirius Lucans n'a pas voulu perdre la possibilité de créer une arme : son corps a été disséqué et ses organes conservés, son cerveau observé. Ces observations sont à l'origine des recherches sur le psychisme conduisant au prototype du sérum N 06[3].

LE SECOND TABRIS[4]

Tabris a alors cherché à se procurer un nouveau corps, apte à rétablir le contact avec les Astrasiens. Son âme a survécu dans le cœur de rosaphir qui alimente la technologie de Centralis. Les sérums N 01 à N 05 contenant des fragments de rosaphir et des cellules de Tabris[5], il les a utilisés pour introduire des fragments de son esprit dans les néogiciens nouvellement créés.

Mais ceci s'est avéré vain car tous les néogiciens concernés mutaient en aberration. A force de fragmenter son âme, Tabris a craint de disparaitre et a décidé de se limiter aux seuls êtres compatibles. Une partie des injectés (environ 3 %) a développé ainsi des capacités psychiques. Il a expérimenté le transfert direct de son âme vers les sujets les plus prometteurs. Mist Ackerdïn a été la première, mais le processus a échoué : Mist a absorbé et assimilé l'énergie de Tabris. Saly Asigar a été la seconde à subir un processus similaire, et Tabris a dû se réfugier dans le subconscient de la jeune femme pour ne pas disparaitre.

Tabris a constaté qu'il pouvait prendre le dessus sur l'âme de Saly quand celle-ci a affronté Nox Lucans. Il a alors cherché à s'approprier le corps de Saly. Pour cela, il fallait briser sa volonté qui l'entravait. Tabris a pris le contrôle des néogiciens qui avaient reçu une part de son esprit à leur insu (l'Empire, croyant avoir affaire à un groupe organisé, les a baptisés les Dissidents) et organisé le sabotage du bouclier technologique de Centralis. Il a également négocié avec le général Helkazard pour que Saly soit enlevée, mais pas exécutée, et abandonnée à elle-même sur le continent d'Örn. Mais Saly a survécu et été secourue.

Pour abandonner le corps de Saly, Tabris a pris contact avec Mist par télépathie et exigé, comme nouvelle enveloppe charnelle, le corps du dernier Astrasien encore vivant et en hibernation dans les restes du vaisseau astrasien[6]. Keynn Lucans a accepté, mais a rempli le sarcophage contenant le corps de l'Astrasien des liquides les plus corrosifs qui soient, en espérant que le corps serait dissout et Tabris tué. Le corps astrasien a été en grande partie rongé, mais Tabris a réussi à ériger une barrière psychique avant qu'il ne soit entièrement détruit. Tabris a donc survécu, enfermé dans son sarcophage rempli d'acides, protégeant son corps par la force de son esprit, et maintenu prisonnier par des entraves générées par la rosaphir. Malgré cela, son esprit reste suffisamment puissant pour qu'il puisse prendre le contrôle des corps de ceux qui ont reçu une part de son esprit, comme Bald Keford.

Tabris tente de rassembler les fragments de son esprit dispersés dans les corps des néogiciens via les sérums. Pour cela, il utilise ses pouvoirs télépathiques pour reprogrammer l'ADN de ceux qui en possèdent un. Les corps périssent alors, victimes d'un mal que l'Empire a baptisé VOX.

Tabris a également pu contacter la Coalition, déjà convaincue que le bouclier technologique n'est pas infranchissable, pour organiser l'attaque de Centralis. Comme il l'avait prévu, la rosaphir, surmenée, n'a pas maintenir ses entraves[7], même si Mist puis Keynn Lucans ont pu retarder l'échéance par télékinésie (et l'empêchant de répandre le VOX)[8] puis par combat. Tabris a donc été libéré.

Description physique

Tabris avait autrefois, comme les autres Astrasiens, la peau pâle et les cheveux blancs, ainsi que des yeux dorés. Désormais, son corps est rongé et brûlé par les acides, son visage défiguré. Il est vêtu d'un long manteau gris foncé floqué du symbole de l'Empire qu'il a volé sur un cadavre après son évasion[9], et de bottes de cuir noir parcourues d'attaches métalliques. Ses mains et sa tête sont recouvertes de bandages sales et un masque de métal dissimule entièrement son visage.

Capacités

Tabris ne maîtrise pas la magie, mais son corps est parcouru d'infimes traces de flux magiques, ce qui permet à des personnes très sensibles à la magie comme le Général Helkazard de pouvoir le localiser, même quand il se rend invisible[10]. Ses pouvoirs sont issus de la technologie. Il s'agit de pouvoirs psychiques et physiques.

Il est capable de se téléporter dans le temps comme dans l'espace, et d'ériger une barrière invisible de la taille d'un palais. Il maîtrise le pouvoir de la télékinésie et possède des capacités de régénération. Il est doté d'une très grande force physique et d'une résistance hors normes.

Tabris est désormais très différent des autres Astrasiens : il a d'abord été coupé de la volonté collective de ce peuple. Puis son ADN a été modifié par les ajouts apportés par Sirius Lucans. Ensuite, la dispersion de fragments de son esprit l'a mis en contact avec les âmes des Olydriens et lui a fait découvrir un concept inconnu de son peuple : les émotions. Il ambitionne de mieux connaître ces dernières et de les utiliser pour accroître son pouvoir, puis de devenir l'Alpha des Astrasiens.

Il a vaincu le Général Helkazard, pourtant réputé comme étant le plus puissant des Olydriens[11]. Il est désormais mis au rang des grands ennemis pour les joueurs. Arthéon de Fargöth l'a affronté et vaincu[12] et on reste sans nouvelles de lui.

Voir aussi "Apocalypse selon Tabris".

Références

  1. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 96
  2. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), page 245
  3. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 173
  4. Contagion (roman Néogicia, livre 3), pages 96-105, 169-173
  5. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 245
  6. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), page 284.
  7. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), page 285.
  8. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 162
  9. Contagion (roman Néogicia, livre 3), page 307
  10. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), page 249.
  11. Les Fantômes du passé (roman Noob, saison 3.5), page 258
  12. Le Conseil des trois Factions (film Noob 1, saison 6, vidéo), instant 59 m 10s